Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 00:17

billie holiday solitudeEn juillet 1959, dans la partie d'un hôpital new-yorkais réservée aux Noirs, une femme de quarante-quatre ans se meurt. De la vie de Billie Holiday, tout a déjà été écrit, de l'amour vache aux ruptures, de sa solitude profonde et obsédante comme des pires affronts qu'elle dut supporter. La diva du blues a connu la taule et la gloire, les bordels et les palaces, le désespoir amoureux, l'errance, la solitude, l'alcool, la drogue. Qui mieux que Billie Holiday pourrait incarner la mélodie désenchantée de "Solitude" ? 

Malgré l'usure du temps, malgré les excès, ou peut-être bien grâce à tout cela, la native de Baltimore n'a jamais été aussi touchante et émouvante. La voix est puissante, étrangement rauque, déjà vulnérable, mais ce n'est pas encore la fêlure des derniers enregistrements, où Lady Day apparaît incertaine, vacillante, douloureuse. Prenez le temps d’écouter cette voix, ce n'est pas du blues, vous n'avez jamais entendu chant aussi lent, aussi paresseux, une telle manière de traîner. Ecoutez-la bien, jusqu’à ce que vous arriviez à rentrer dans son rythme intime, à dévoiler ses secrets bien cachés. 


                                                                   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

touring washington dc 10/09/2014 14:16

What a tragic story! I hope she is getting proper care. It was disappointing to know about her heath condition. I don’t think it would be appropriate to blame her family members in this situation. They were helpless.