Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 00:17

  Clifford Brown, figure météorique géniale de l’histoire du jazz, mort en 1956 à vingt-cinq ans, dans un accident de voiture, est la synthèse brillante de tous les acquis du jazz et s’impose comme l’un des meilleurs trompettistes de sa génération. Improvisateur flamboyant à la sonorité ronde et très cuivrée, au sens de l’attaque prodigieux, il enchaîne, sans jamais tomber dans l’esbroufe, ses longues phrases d’une fluidité rare, d’une pureté et une cohérence proprement stupéfiantes. Accompagné par un sextet de rêve composé d’Art Blakey à la batterie, de Gigi Gryce à l’alto et de Charlie Rouse au saxophone ténor, de John Lewis au piano et Percy Heath à la contrebasse, il fait preuve tout au long de cet enregistrement, à mi-chemin entre le bop pur et dur et le hard-bop naissant, d’un sens mélodique exceptionnel. Un album dense et lumineux qui n’a pas fini de faire tourner les têtes.

 


                                                                    

Partager cet article

Repost 0

commentaires