Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

1 février 2006 3 01 /02 /février /2006 00:00

En 1925, Louis Armstrong  constitue un orchestre, le Hot Five, quelque temps élargi en Hot Seven, avec lequel il enregistre les premiers grands chefs d’œuvre de l’histoire du jazz pour la firme Okeh. "Saint-James Infirmary", "Muskrat Ramble", "West End Blues", sans parler de "Weather Bird", splendide duo avec le pianiste Earl Hines ; le trompettiste y redéfinit le rôle du soliste dans l'orchestre de jazz, transforme le jass polyphonique de la Nouvelle Orléans en une musique nouvelle où le soliste tient cette fois le premier rôle, accouchant du même coup du jazz moderne tel qu’on le joue encore aujourd’hui.  Chanteur chaleureux et poignant,  il invente le scat dans "Heebie Jeebies" parce qu'il a laissé tomber la feuille avec les paroles pendant la session et doit alors inventer le reste en les remplaçant par des onomatopées pour finir le chorus.  Formidable trompettiste, improvisateur doué d’un sens musical parfait, Louis Armstrong s’impose dans ces plages en authentique génie dont la richesse d'inspiration allait rejaillir sur l'ensemble de la musique populaire du XXème siècle.

 

 


                                                                   

Partager cet article

Repost 0

commentaires