Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 00:00

En septembre 1948, Miles se produit en première partie de Count Basie au club Royal Roost.  C’est l’occasion pour lui de présenter son tout nouveau nonette, formation inhabituelle dans une instrumentation qui ne l’est pas moins. Le cor anglais et le tuba, le trombone et le saxophone baryton se partagent la vedette avec les autres instruments rois du jazz. En 1954, une partie de ces faces est regroupée dans un 33-tours 25 cm, puis, en 1957, la totalité dans un 30 cm, sous le titre Birth of the Cool. 

D'une sensibilité nouvelle et arrangées très audacieusement par Gil Evans et Gerry Mulligan, ces sessions semblent intemporelles. Les tempos tranchent avec les vivacités du bebop, les rythmes sont plus souples, les mélodies jouées avec douceur, les improvisations privilégient la décontraction et la suavité

Cette collaboration entre Gil Evans et Miles Davis, servie par les solistes de haut vol que sont  J.J. Johnson, Lee Konitz,  Gerry Mulligan, John Lewis, Max Roach ou  Keny Clarkle aboutit à l’acte de naissance du jazz cool, le début d’une belle aventure dont la modernité poétique  prendra ses quartiers sur la Côte Ouest.



                                                    

Partager cet article

Repost 0

commentaires