Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 18:30

Le Modern Jazz Quartet - comprenant John Lewis, pianiste au toucher subtil et délicat, grand admirateur de Bach et fondateur du groupe, le fantastique batteur Kenny Clarke qui s’apprête déjà à laisser son tabouret à Connie Kay, le métronomique contrebassiste Percy Heath et Milt Jackson, vibraphoniste génial à l'inspiration fertile, aussi à l'aise sur le blues que sur la ballade – est l’un des initiateurs essentiels du " Third Stream ", ce  troisième courant qui, au milieu des années cinquante, a célébré les noces du jazz avec la musique européenne classique et contemporaine. 

Perfection de la forme, sensibilité de l'exécution, justesse des thèmes, le groupe distille un jazz de chambre dont l’esprit du blues ne sera jamais absent. 

Contesté à l’époque, jugé trop propre, trop strict, trop… leur swing délicat s'écoute pourtant toujours aujourd’hui avec autant de plaisir.

Ce "Django" composé en hommage au guitariste qui vient de mourir est une musique funéraire d’une grande clarté et d’une infinie délicatesse. C’est l’un des premiers grands classiques du groupe et un modèle d'équilibre entre sophistication et simplicité.  

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires