Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

14 août 2006 1 14 /08 /août /2006 14:56

Cette fois ci, la messe est dite... Miles allume la chaudière du binaire, le diamant se craquelle et des torrents de lave fusion se répandent sur les 70's. Dépassant son statut de génie du jazz, the Prince of Darkness devient star, sa stature de gourou surplombe la jungle urbaine dans laquelle feulent ses entrelacs de rythmes vaudous qu’arpente une basse panthère noire. Plus question ici de thème, le rythme qui se déverse sert autant de moteur que de matériel thématique et Miles seul soliste surfe sur le magma sonore généré par les claviers de Joe Zawinul, Chick Corea et Larry Young, la guitare tendue de John McLaughlin, le sax acéré de Wayne Shorter, les fûts incantatoires de Jack DeJohnette, Jim Riley, Charles Alias, la basse hypnotique de Dave Holland ou Harvey Brooks et les plaintes animales de la clarinette basse de Bennie Maupin. 

  

                                       

Partager cet article

Repost 0

commentaires