Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 19:54

Formation mythique, le quartette unissant Thelonious Monk et John Coltrane s'est produit au Carnegie Hall pour deux concerts donnés le 29 novembre 1957 avec une rythmique constituée du contrebassiste Ahmed Abdul-Malik et du batteur Shadow Wilson. Aucun enregistrement documentant ce périple ne semblait exister, jusqu'à ce qu’en février 2005, Larry Applebaum trouve sur les étagères de la  Library Of Congress des bandes sur lesquelles on peut lire "Carnegie Hall Jazz 1957". Quand il voit marqué au dos de l'une d'entre elles "T. Monk", il comprend qu'il tient une pépite entre les mains. 

Près d'une heure de bonheur absolu durant lesquelles le quartet enchaîne des classiques Monkiens attaqués avec un mordant, une énergie joyeuse en tout point jouissifs.  

Les enchevêtrements synergiques des deux musiciens font merveille,  Coltrane ne court pas simplement les accords mais structure ses solos sur la plénitude des idées mélodiques et rythmiques de Monk. Le pianiste le laisse voler sur les courants aériens ascendants de l'énergie créés par le tandem basse/batterie avant de faire valoir ses droits de docteur es tensions-et-dissonances, ponctuant le discours de complexités rythmiques et harmoniques qui semblent encore stimuler l'exploration du saxophoniste dans une osmose à chaque instant renouvelée. 

Qui plus est, la prise de son est excellente. 

Que rajouter sinon que la "Library of congress" estime détenir quelques 2,5 millions d'enregistrements radio dans tous les formats possibles…

 

                                                               

Partager cet article

Repost 0

commentaires