Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

22 janvier 2006 7 22 /01 /janvier /2006 23:35

Contrebassiste, pianiste, compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, rassembleur de talents (au sein de ses fameux workshops), personnage au caractère turbulent, irascible  :  Charles Mingus est un surdoué. Ici, il se surpasse. Il y a dans Pithecanthropus Erectus une force d'évocation qu'on ne rencontre nulle part ailleurs.  Des compositions denses, complexes, imprévisibles par leurs brusques variations de cadence ou de tempo, soumises à des déstructurations sauvages, des accélérations impromptues. Paradoxalement, le blues, le gospel sont omniprésents, suintant de chaque accord et toujours palpables. Inaugurant une longue série de chefs-d'oeuvre, Pithecanthropus Erectus est avant tout célèbre pour la composition du même nom, une suite découpée en quatre mouvements illustrant divers épisodes de l'aventure humaine. Les autres pièces fortes en sont "Foggy Day" et "Love Chant", le premier étant la description musicale des impressions auditives d'un piéton de San Francisco, le second une longue suite de variations modales permettant au quintette d'improviser dans la durée. 

 


                                                                     

Partager cet article

Repost 0

commentaires