Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 12:37

 Est-il encore nécessaire de présenter ce monument ? Miles Davis de passage à Paris se voit proposer de créer la musique du premier long métrage que Louis Malle, alors âgé d’à peine vingt-cinq ans, vient de terminer, Ascenseur pour l’échafaud.

Barney Wilen, René Urtreger, Pierre Michelot et Kenny Clarke, l’œil rivé à l’écran improvisent alors en une nuit, sur quelques idées esquissées par Miles Davis : un parfait contrepoint aux images du film.

La musique chaloupe, terrible et lumineuse, inéluctable presque décontractée. Enveloppée dans son manteau de nuit, elle accompagne les protagonistes jusqu’au bout de leur destin.




 

 

« ...j'étais un cinglé de jazz...la musique d'Ascenseur est unique. C'est l'une des rares musiques de film qui ait été entièrement improvisées... Je passais les séquences sur lesquelles on voulait mettre de la musique, et il commençait à répéter avec ses musiciens ...le film en était métamorphosé... quand on a ajouté la musique, il a soudain décollé. » - Louis Malle

                       
                                                                    

Partager cet article

Repost 0

commentaires