Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 10:37

Dans le panthéon des grands du jazz Thelonius Monk occupe une place unique et singulière. Peu de compositeurs ou d’improvisateurs peuvent supporter la comparaison avec le pianiste en terme d’originalité.

Brilliant Corners étant incontestablement l’un de ses meilleurs albums, autant dire – pour faire simple – que nous sommes ici en présence de l'un des plus grands disques de jazz.

Bien que Monk se soit entouré de la crème du jazz de l’époque - comme les saxophonistes Sonny Rollins et Ernie Henry, le batteur Max Roach, le trompettiste Clark Terry ou encore le bassiste Oscar Pettiford parfois remplacé par Paul Chambers -  le morceau éponyme, composition totalement révolutionnaire pour l’époque, est d’une telle complexité qu’il fit suer sang et eau aux les musiciens réunis. La séance a duré 4 heures et a nécessité 25 prises pour un seul enregistrement composé de fragments des diverses prises !!

Pour Monk cette musique était évidente et il ne comprenait pas pourquoi ces coéquipiers avaient tant de difficulté à la jouer correctement. Ceci suscita une telle tension entre les musiciens que Pettiford ne voulut plus jamais jouer avec le pianiste.

Autre sommet de l'album,  un Pannonica, particulièrement émouvant, d’une terrible intimité, composée pour la baronne Pannonica de Koeningswarter, chez qui le pianiste passa les neufs dernières années de sa vie muré dans le silence.

Reste le "Ba-Lue Bolivar Ba-Lues-Are" (ou simplement «Blues Bolivar", comme il a été plus tard rebaptisé) – ou l’art et la manière de tordre un genre aussi familier que le blues, pour en faire une oeuvre au son totalement étranger et à la mélodie en permanent décalage . Un classique Monkien.

Brillant… vous avez dit brillant ?

 

                                                                   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

windows update not working 03/06/2014 12:58

Monk and the music were obvious that he did not understand why his teammates were so difficult to play properly. This provoked such a tension between the musicians and never wanted to play with the pianist.