Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Playlist Majazzotheque

Rechercher

Chroniques

Revue de Web

http://imageshack.us/a/img820/3296/bannierehx.png

 

Liens et connections web

Logo-Pearltrees2.JPG

21 mai 2006 7 21 /05 /mai /2006 16:50

"Blasé", manifeste free, replonge aux sources du blues, replonge aux sources de l’Afrique mère. Archie Shepp, alors fleuron de l'avant-garde la plus radicale, revisite savamment le cri primitif de toute l'histoire du peuple afro-américain. 

Entouré de deux transfuges de l’Art Ensemble of Chicago – le trompettiste Lester Bowie et le contrebassiste Malachi Favors –, du batteur Philly Joe Jones, du pianiste Dave Burrell et de la superbe chanteuse, totalement habitée, Jeanne Lee, il impose une musique tendue, sombre et lyrique, d’une beauté à la sensualité hors norme. Révoltée, elle a le goût des luttes sociales et politiques de la communauté afro-américaine, brasier encore incandescent de désir catégorique de liberté retrouvée. 

Le saxophoniste est alors totalement engagé dans le combat civique de son temps, et s'aventure dans des projets volontairement provocateurs et ouvertement politiques comme ce  premier Festival Panafricain d'Alger - en 1969 toujours –, organisé par le FLN et accueillant des Black Panthers. Second volet de cette réédition qui voit notre saxophoniste et son quartette dialoguer avec des musiciens touaregs sur deux longues plages d’improvisations  qui proclament le retour à la terre de ses pairs.   

 


Repost 0